<$CBTagMedias$>
05 juillet 2018

Petit entraînement pour mes ateliers de fabrication maison

Saurez-vous reconnaitre lesquelles de mes productions ont été touchées par Murphy ?

20180705_163115[1]

Nous avons, de gauche à droite, sur le plateau du micro-ondes :

- du liquide vaisselle (vert),

- un autre liquide vaisselle (blanc),

- des sels de bain à la lavande,

- de la crème anti-moustiques,

et en arrière-plan :

- du sirop d'orange, du sirop de pamplemousse (pour aller avec le rosé d'été, vous remarquerez qu'il y a la quantité), et du sirop de citron (pour agrémenter les bibines blanches, nickel devant les matchs de foot).

Un indice : mes deux ratages servent à laver la vaisselle.

Du coup, j'ai mixé le liquide vaisselle vert qui ressemblait plus à du vomi de chat extraterrestre qu'à autre chose, et j'ai obtenu une crème onctueuse de la consistance d'une chantilly, qui aurait donnée envie de la déguster si la couleur, bien qu'éclaircie, n'avait pas subsisté. Quant au blanc, je sais dorénavant que leau doit être chauffée au micro-onde à part, pas avec le reste.

Voilà. Je me retrouve, au terme de cet après-midi tambouillesque, à la tête de deux litres et demi de liquide vaisselle, dont je n'ai strictement pas besoin puisque parfaitement satisfaite de mon cake vaisselle.

Qui en veut ?

Posté par Adamsfamily à 21:01 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


16 mai 2018

C'est pas gagné

Voilà-voilà. Encore un constat d'un flop monumental.

Je vous ai dit que je monte une association qui prône l'aspect pratique d'un mode de vie bio. Je l'espère opérationnelle pour septembre. Dans ce cadre, j'imagine proposer des ateliers de fabrication de produits faits-maison. Connaissant mon Murphy adoré, j'ai prévu de m'entraîner, histoire de le convaincre de me lâcher la basque le jour J. Je vous entends déjà rigoler. Et vous avez raison.

J'ai prévu une rencontre par mois avec les membres de l'association. Ces rencontres seront en rapport avec le calendrier, en particulier, je pense faire un atelier fabrication (simple) de bonbons bio et de maquillage bio lors d'une séance au mois d'octobre. Hier, j'ai donc déployé l'attirail nécessaire à la fabrication de bonbons ET de colorants bio. Oui, parce que je suis aller chercher loin j'ai tenté de fabriquer aussi mes colorants, utilisables dans les bonbons comme pour le maquillage, d'ailleurs. Mes lectures sur le net (source inépuisable des mes ratages successifs) m'ont amenée à utiliser du curcuma (très jaune), de l'ortie (vert), de la myrtille (violet), de la framboise (rose), du cacao (marron), du paprika (rouge en théorie), et emportée par mon élan, j'ai aussi essayé le curry (couleur indéfinissable).

Pour les bonbons, la recette consiste grossièrement à faire bouillir un jus de fruit ou de la limonade avec du sucre et de l'agar-agar. On coule dans des moules et on met au frais plusieurs heures. Puis on "déguste".

C'était DEGUEU !!! IMMONDE !!! IGNOBLE (me souffle la Belette - merci Belette) !!!

Tout le monde ayant recraché son échantillon, les garçons se sont précipités sur l'ordi pour trouver une photo de chat en train de vomir pour illustrer ce message (merci les garçons...). Tenant à ce que ce blog conserve un semblant de dignité, je vous fais grâce de leurs trouvailles. Mais celle-ci illustre bien notre réaction.

chat-vomit

 

Quant au maquillage (colorant + farine + eau), le résultat est mitigé selon les colorants. Le cacao et le curcuma : impec. Les fruits rouges, bien aussi à condition de trouver la texture en dosant correctement la quantité d'eau. L'ortie : le vert est plutôt caca d'oie, pas terrible. Le curry : eurk. Et de façon générale :

- en séchant, ça tire la peau et le maquillage craquèle (heureusement, la peau reste intacte !). Peut-être faudrait-il d'abord mettre de l'huile ou de la crème hydratante avant d'appliquer le maquillage. Je testerai la prochaine fois (mais je suis pas pressée).

- le rose (framboise) et le jaune (curcuma) sont plus difficiles à enlever à l'eau. Il faut appliquer de l'huile (d'amande douce dans mon cas).

maquillage_bio1

maquillage_bio5

 Voilà, si vous avez des conseils, surtout n'hésitez pas. Ca pourra difficilement être pire.

Posté par Adamsfamily à 13:43 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

21 mars 2018

Murphy a parfois bon dos

Il semblerait que je n'aie pas besoin de Murphy pour me mettre toute seule dans la panade. Ou bien que je sois moi-même Murphy, ce qui répondrait peut-être à mes questions existentielles. Non, écartons cette pénible possibilité.

dauphin2dauphin1

Les dauphins dans leur nouvel environnement

Ayant reçu ces deux (DEUX !) superbes dauphinous cousus par ma cop Reyhaziel souffrant de son dos à l'agonie, j'ai répliqué par un colis contenant certaines de mes fabrications maison. Enfin, il m'a quand-même fallu me gratter la tête, histoire qu'elle ne me radie pas de ses copinautes suite à un colis de financiers ratés. J'ai donc prudemment contourné l'écueil "financiers" en groupant dans mon colis, un pot de romarin et un pot de verveine maison bio (cuisine zéro) et un pot de babas au cointreau présentable. Jusque là, tout va bien, me direz-vous.

Mais c'est sans compter la part Murphiesque de ma personnalité, qui prise d'une impatience légendaire accompagnée d'un surprenant accès de confiance en soi, n'a pas attendu la confirmation de l'adresse de ma copine, mais a expédié mon colis à une vague adresse retrouvée de mémoire et avec les pages jaunes ... dans une mauvaise localité. Une fois la l'adresse de Reyhaziel reçue, qui confirmait que je m'étais effectivement PLANTEE, je me suis dit qu'il y aurait un Monsieur qui serait probablement fort surpris de recevoir un colis de trucs faits maison.

J'ai aussitôt renvoyé un deuxième colis, quasi-identique au premier, en me traitant traitant Murphy de tous les noms. Que Reyhaziel a reçu après que le gentil Monsieur lui a rapporté le premier.

Bilan des courses :

- Reyhaziel a eu deux colis (hé-hé!),

- la gentillesse existe encore,

- Murphy a encore de beaux jours devant lui. Pitié, dites-moi que Murphy sévit chez vous aussi!

 

chat_desole

Hein, dites ?

 

Posté par Adamsfamily à 20:37 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

01 février 2018

Le grand écart du financier

Pour votre plus grand régal, des yeux en tout cas, mon Murphy culinaire a encore frappé. Ce traître.

Il faut croire que lorsque je tente une nouveauté, il rapplique et se cache à tous les coins de la recette où il est susceptible de sévir, sa planque préférée restant le four. Encore une cuisson foirée.

Voilà en effet à quoi auraient dû ressembler mes financiers, selon le livre de recettes en tout cas. Celui du cooking chef, vous savez, le robot qui fait des patisseries inratables ...

financiers1

Bon, alors, autant sur le dessus, mes financiers étaient presque présentables - au regard de mes critères persos, hein, je conçois que vous n'ayiez pas les mêmes -,

financiers2

autant vu du dessous ...

financiers3

financiers4

J'étais loin de me douter que mes financiers seraient atteints de renfrognite aigüe au sortir du four. On dirait moi au réveil.

Alors, je suis d'accord, le côté flop est indéniable. Mais mais mais, je tiens à dire que du côté top, ils avaient un super bon goût, probablement grâce à la tablette ENTIERE de beurre qu'ils contenaient. Désolée de ne pas pouvoir vous faire partager ce point positif.

Posté par Adamsfamily à 13:03 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , ,

23 janvier 2018

Appelez-moi Pierre Richard

maladroite

Je suppose que chez vous, c'est pareil, il y a des périodes noires. En ce moment, ma maladresse pourrait remporter l'oscar de l'accumulation répétitive aggravationnelle (pourquoi pas ?). Ou gravitationnelle, ça marcherait aussi.

Le matin, un coup de pouce - c'est le cas de le dire - et hop, inondation de café sur la table du p'tit déj, avec baignade de tartines et de paquet de céréales, et glissades jusqu'au sol le long de la toile cirée. Ploc. Ploc.

Le soir, échec de ma fabrication de lessive pour la première fois, grâce probablement à Murphy qui m'a fait ajouter un verre de vinaigre en trop. Ce verre, pourtant d'apparence innocente, a fait bouillonner l'ensemble sous mes yeux ébahis - et légèrement exorbités - , et déborder la casserole, jusqu'à ce que j'aie la présence d'esprit de transférer la casserole dans l'évier, non sans inonder au passage la plaque, le sol, mes pieds, et ceux des spectateurs accourus au son de ma mélodieuse voix de charretier. Il s'est avéré que le mélange était non seulement visqueux mais aussi collant, et surtout, GRAS. TRES GRAS. Et que même l'eau très chaude n'y pouvait que pouic.

Le même soir, un peu échaudée par mon karma déclinant, j'ai fait vachement gaffe en me préparant un mélange d'huile d'argan avec quelques gouttes d'huile essentielle de gaulthérie - pour mon arthrose précoce, j'adore vieillir. J'ai soigneusement refermé les deux flacons. J'ai ensuite transporté ma petite tasse d'huile au salon, en prenant garde à tous les pièges largués çà et là par mes enfants si ordonnés, et je me suis installé, en suivant mon rituel de petite vieille : assise dans le canapé, pieds surélevés, et plaid tout doux. J'oins (je ouin ? Juin ?) mes mains reconnaissantes et dépose très précautionneusement ma tasse sur l'accoudoir, ne souhaitant pas me relever et réitérer mon rituel agréable certes, mais d'une certaine longueur.

Vous l'avez senti venir, vous ?

Le chat ?

 

 

Il faut que je refasse de la lessive.

Souhaitez-moi bonne chance.

Posté par Adamsfamily à 12:17 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , ,


13 décembre 2017

Sacré Murphy, puisque te v'là

Murphy est revenu. En force. Multirécidiviste.

J'avais pour objectif de faire des babas au rhum, ayant trouvé une recette dont la descrition était tellement appétissante et simple que je m'y suis risquée.

La première fois (non, ne riez pas), j'étais super fière et je n'ai même pas goûté avant de donner à ma petite tribu. Je tiens à préciser que pour les enfants le rhum avait été remplacé par de la gnôle, ça les endort plus vite (humour, hein, pour ceux qui voudraient me traduire en justice). Au moment de la "dégustation", tout le monde a recraché en grimaçant. Recraché, quoi ! "Comment ça, AMER ??!!".

Moi aussi. C'était dégueu.

2e essai une semaine plus tard (non, toujours pas, merci) : sous l'oeil implacable de mon fils aîné, je reprends ma recette pas à pas. En m'interrogeant sur le silicone de mon moule, le pschitt gras que j'avais mis dedans la première fois pour favoriser le démoulage (donc je n'en mets pas), sur la vanille que j'avais grossièrement grattée (du coup je fais attention à ne pas mettre de "bois" dans le sirop)... Je fais tout bien, sauf le démoulage forcément, et là encore, BWAAA comme diraient les lapins crétins (on a les références qu'on mérite). Immonde. Comme cette fois-ci, j'ai gouté avant de mettre le rhum, j'ai pu donner les babas aux poules, qu'on n'en parle plus. Tu parles Charles, même pas en rêve. Les poules, ça mange pas le Murphy.

Alors une idée d'où ça venait, cette amertume ?

J'ai trouvé. Parce qu'au bout d'un moment, une mini-lueur s'est allumée loin loin au fond de mon cerveau, clignotant style une guirlande de Noël agonisante. Eh oui, portée par mon enthousiasme bio, j'ai remplacé la levure chimique (beurk, chimique, pas bon) par du bicarbonate de soude. Et là, une recherche rapide sur notre ami gogol m'a instantanément appris que le bicarbonate c'est basique et que pour pas que ce soit amer, il doit être mélangé à des ingrédients acides, ce qui devait toujours être le cas dans mes tambouilles jusqu'alors. Quelle découverte mes agneaux !

J'ai donc pu ré-itérer, avec succès cette fois. Ouf ! Murphy est écarté. Pour ce coup-ci.

baba_rhum

Foodreporter.fr

J'étais tellement concentrée que je n'ai pas pensé à faire de photo. J'ai pioché celle-ci sur le web. Mes babas ressemblaient à ça parce que je les ai faits dans des moules à cannelés, je n'ai pas de moule à baba. HEIN, PERE NOEL, JE N'AI PAS DE MOULES A BABA, et maintenant que je sais faire, ça serait top d'avoir le bon moule.

Posté par Adamsfamily à 16:45 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,

26 juin 2017

Top/flop #5 : Joyeux aanniiiiversèèèère !

Encore un flop.

chat_honteux

Dans un contexte de fin d'année scolaire surchargée (1 bac, 1 brevet, bal des 3e, bal du lycée, divers spectacles, et puis de toutes façons, c'est toujours hyper-complet en juin), me voilà à fêter les trois anniversaires-avec-les-copains de mes enfants. Pas du tout nés en cette période, mais profiter de la piscine, c'est quand-même sympa. Nous avons donc fêté vendredi, les 18 ans de mon grand, et dimanche, les 15 du Poulpino le matin et les 12 de la Belette l'après-midi. Chargé, quoi. Je m'étais quand-même réservé le samedi pour récupérer/préparer un minimum, et me voilà donc à préparer d'un coup 2 gâteaux d'anniversaire. En une même fournée. Là, si vous vous souvenez de mes particularités culinaires et des rapports spéciaux que j'entretiens avec la cuisson, vous commencez peut-être à sentir venir le coup. Ou pas. Bref, mes gâteaux étaient pour ainsi dire cuits, mais il y manquait peut-être une chouille. Alors, quand j'ai voulu fourrer l'un des deux avec de la confiture, la moitié supérieure n'a pas résisté à la manipulation et m'a littéralement explosé dans les mains. J'ai donc replacé les gros morceaux sur le dessus, bourré les petits dans les interstices, et comme vraiment, ça avait l'air d'un champ de mines, j'ai camouflé le tout sous de la confiture. J'ai ensuite décoré comme si de rien n'était avec des bonbons, un petit parasol, et les bougies. Bien que ma fille ait répété à toutes ses copines (toutes) que non, le gâteau n'était pas raté mais que c'était de l'art moderne, j'étais relativement fière de mon opération camouflage.

A ce stade du récit, je conseille aux âmes sensibles de s'abstenir et à Mamandetribu de poser sa glace à l'eau.

Tout allait donc à peu près bien. J'allume les bougies, m'approche de la terrasse, et là, vrouf, un léger coup de vent met le feu au petit parasol. Mes deux mains étant prises par le gâteau, évidemment, j'ai soufflé pour éteindre le petit parasol. Dans le feu du moment - si j'ose dire - je n'ai même pas pensé à enlever ce foutu parasol du gâteau et l'ai apporté tel quel sur la terrasse. Sous l'oeil assez surpris de ma fille et de ses invitées. "Ca a cramé", a-t-elle constaté en fixant d'un oeil critique son parasol dont il ne restait que la pique et les baleines.

Mais non, ma chérie, c'est de l'art moderne.

Et non, vous n'aurez pas de photo.

Posté par Adamsfamily à 07:15 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , ,

04 mai 2017

Top/flop #4 : mes meringues au micro-onde

Cette fois, c'est un vrai flop, un beau.

Titillée par l'aspect simplissime de la recette de meringue au micro-onde de Petitesoeur, j'ai voulu tenter l'expérience. 1 blanc d'oeuf et beaucoup de sucre glace, 1 minute à puissance max, avouez que j'avais des raisons de penser que mon Murphy culinaire pourrait être tenu en échec sur ce coup-là.

Ben non.

C'était bon (forcément, c'était sucré) mais mes meringues étaient pour certaines complètement mollassonnes (pas assez cuites ? j'avais du mal à les décoller de l'assiette sans les étaler), et pour d'autres molles d'un coté et caramélisées de l'autre. Ca collait aux dents, tellement que ça me fait penser qu'il faudra que je vous donne ma recette de dentifrice maison.

Une photo de cette expérience (in)oubliable :

meringues_flop

Posté par Adamsfamily à 12:30 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , ,

20 février 2017

Top/flop #3 : mon premier tawashi

Comme je m'y étais un peu attendue lors de sa fabrication, mon premier tawashi n'est pas une réussite.

chat_honteux

La honte.

Les rondelles que j'ai découpées dans des manches de T-shirt étaient trop longues (comment ça j'ai de gros bras ?!!) et peu nombreuses, ce qui donne au final un truc tout mollasson et bien trop lâche pour qu'on puisse s'en servir. Ce défaut s'accentuant avec les trempages/séchages, on voit maintenant à travers les mailles sans problème !

Avant :    

Tawa7

Après : faut avouer que ça ressemble à rien

Tawa9

Mais le concept me semble prometteur. Je tenterai un deuxième essai d'une part en utilisant des rondelles moins longues, plus nombreuses, tissées plus serrées, et utilisées dans le sens où le tissu s'étend le moins. Et vous, avez-vous déjà rencontré des problèmes avec des tawashis faits maison ?

Posté par Adamsfamily à 09:50 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

19 octobre 2016

Top/flop #2 : la danette maison

Vous vous souvenez de ma recette de danette super simple pour nouveau-né ? Que je vous avais vantée, simple et rapide ?

Bah, je l'ai ratée. Mon Murphy culinaire a encore frappé. Comme quoi, ce n'est pas parce que je réussis une fois que c'est gagné.

Comme d'habitude, une histoire de cuisson : chauffée trop rapidement, la maïzena a brûlé. Ainsi, non seulement ma danette avait un sérieux gout de cramé (parce que j'ai bien remué, hein !), mais en plus elle est restée liquide. Ben oui, toute la maïzena étant scotchée au fond de la casserole, elle n'a pas pu épaissir l'ensemble.

Ca m'apprendra à être trop pressée.

casimir

 

PS. : penser à acheter une paille de fer. Ou alors, essayer un des conseils du site : bicarbonate de soude.fr (je vous jure que ça existe !)

http://www.bicarbonatedesoude.fr/2-astuces-pour-nettoyer-une-casserole-brulee/

 

Posté par Adamsfamily à 18:11 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :