<$CBTagMedias$>
31 mars 2017

Tawashi : la deuxième tentative fut la bonne !

Mon dernier contact avec les tawashis fut un flop (). Mais n'écoutant que mon courage et mes deux mains, je revins à la charge et cette fois, sortis vainqueur (-queuse ? qurice ? Bref, gagnante) d'un combat tant épique qu'incongru. En effet, mon adversaire n'était rien moins que la horde de chaussettes orphelines dont je vous ai déjà parlé (ici).

Forte de ma dernière expérience, je décidai de mettre toutes les chances de mon côté : je me dotai des armes adéquates, de ma horde de chaussettes à pourfendre, et de ma Belette, qui prit parfois le relais dans les moments difficiles.

Voici le compte rendu détaillé de cette action d'éclat :

- construire un "métier à tisser" spécial tawashis : tracer sur une planche un carré de 14x14 cm et planter des clous tous les deux cm, à partir de 3 cm du bord soit à 3, 5, 7, 9 et 11cm, sur tous les côtés.

Tawa11

- pourfendre ces mécréantes de chaussettes isolées en tronçons (âmes sensibles s'abstenir) d'environ 3 cm de large.

Tawa13

 

- étirer les 5 premiers tronçons en les étirant d'un clou à l'autre (ça sonne délicieusement inquisition, vous ne trouvez pas ?), comme sur la photo,

Tawa12

- puis tisser les autres en travers, alternativement comme montré.

Tawa15Tawa16Tawa17Tawa18

Jusque-là, tout alla bien. La suite du combat me mit parfois en grand péril de lâcher un bout de chaussette mais ma Belette vint à ma rescousse et m'aida à mener à bien cette délicate opération :

- prendre la boucle en haut à droite entre deux doigts, et faire passer à travers celle qui se trouve immédiatement à sa gauche. Lâcher la première et recommencer avec la deuxième : faire passer celle de gauche à travers, et lâcher la deuxième, etc... Jusqu'à faire le tour complet.

Tawa19Tawa20Tawa21

Au prix d'un effort surhumain, nous terrassâmes l'adversaire dont nous achevâmes la dernière boucle par un noeud.

Notre premier (vrai) tawashi était né. Totalement à ma merci, celui-ci alla de lui-même s'accrocher à la poignée de la fenêtre, au-dessus de l'évier.

Tawa22

Notre armée de Tawashis

 

Nos références.

Posté par Adamsfamily à 14:34 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,


20 février 2017

Top/flop #3 : mon premier tawashi

Comme je m'y étais un peu attendue lors de sa fabrication, mon premier tawashi n'est pas une réussite.

chat_honteux

La honte.

Les rondelles que j'ai découpées dans des manches de T-shirt étaient trop longues (comment ça j'ai de gros bras ?!!) et peu nombreuses, ce qui donne au final un truc tout mollasson et bien trop lâche pour qu'on puisse s'en servir. Ce défaut s'accentuant avec les trempages/séchages, on voit maintenant à travers les mailles sans problème !

Avant :    

Tawa7

Après : faut avouer que ça ressemble à rien

Tawa9

Mais le concept me semble prometteur. Je tenterai un deuxième essai d'une part en utilisant des rondelles moins longues, plus nombreuses, tissées plus serrées, et utilisées dans le sens où le tissu s'étend le moins. Et vous, avez-vous déjà rencontré des problèmes avec des tawashis faits maison ?

Posté par Adamsfamily à 09:50 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

09 février 2017

Mes tawashis maison

Cela faisait longtemps que je cherchais à remplacer mes gratounettes à vaisselle. Vous savez, les éponges jaunes et vert-qui-gratte. Souvenez-vous :

spontex

Par quelque chose de plus écolo. Pour le côté qui gratte, je le remplace par une brosse à vaisselle (en plastique, que je finis avant d'en acheter une en bois par exemple. Ou en métal. Avec tête interchangeable. Vous savez où je peux en trouver ?) et une paille de fer pour les cas plus désespérés. En effet, mon Murphy culinaire frappant régulièrement, j'ai appris à contrer ses attaques. Hé, hé !

Maiiis il me manquait de quoi remplacer mon côté jaune : pour frotter, et surtout absorber. Parce que mon éponge me sert aussi à essuyer la table et nettoyer les plans de travail. Il fallait aussi qu'elle sèche facilement, et évidemment, qu'elle soit réutilisable donc lavable en machine.

La tante de l'Homme utilise ce que j'appelle des "pates", c'est-à-dire des carrés en tissu éponge, mais je trouve que le tissu devient gluant dans l'eau de vaisselle (beurk). J'ai donc décidé d'essayer de fabriquer un tawashi (il paraît que ça veut dire lavette en japonais. De rien.). J'ai pioché l'idée , elle a germé dans ma tête, et ...

Voilà !

Tawa7

En pratique, cela consiste à tisser des "rondelles" de tissu découpées dans des manches de vieux T-shirts ou des jambes de leggings ou de collants. Donc en plus, c'est économique et permet de recycler des vêtements qu'on n'oserait même pas donner. Quant à la rétention des bactéries, mon tawashi est beaucoup plus sain que ces éponges qui finissent toujours assez malodorantes, à moins d'être changées très souvent.

En un mot : PARFAIT !

Ci-dessous les explications de ce DIY :

- J'ai choisi un T-Shirt dont je me suis aperçue la semaine dernière au boulot qu'il était ignoblement  et irrémédiablement taché (honte).

Tawa1

- Découpez des rondelles de 2-3 cm de large dans des manches de T-Shirt, par exemple, style beignets de calmars,

Tawa2

- Prenez 4 piques à brochettes/aiguilles à tricoter/bâtons/branches/crayons qui vous permettrons de maintenir latéralement les "rondelles". En l'occurence, j'ai pris ce qui traînait : des pinceaux (remercions les ardeurs créatrices des Zèbres et leur incapacité à ranger, soupir ...).

- Enfilez les rondelles sur 2 brochettes jusqu'à atteindre la largeur voulue. Au début, je pensait tisser 7 largeurs mais 5 suffisent pour la taille que je souhaitais (la largeur d'une paume de main).

Tawa3

- Puis, enfilez les autres rondelles sur la brochette du bas et tissez-les en travers des autres. Bloquez-les en haut en les enfilant sur la 4e brochette.

Tawa4Tawa5

- Une fois votre tissage terminé, arrêtez-le en passant les boucles les unes dans les autres en faisant tout le tour, ce qui vous permet d'enlever progressivement les 4 brochettes. Pour la dernière boucle, vous pouvez la garder en boucle pour accrocher votre tawashi à un crochet, ou lui faire un noeud.

Tawa7

 

Mon avis suite à la fabrication :

- le coup des brochettes, c'est bien, ça ne demande aucune mise en oeuvre ou fabrication de "métier à tisser", mais ça glisse et parfois il faudrait avoir trois mains,

- le tissage final me semble un peu lâche et je crains de passer les doigts à travers lors de l'utilisation. Il se trouve que j'ai tissé dans le sens où le coton du T-Shirt s'étire le plus. La prochaine fois, j'utiliserai des rondelles moins longues, peut-être en rétrécissant préalablement la largeur des manches (une couture rapide à la machine) et surtout je découperai mes rondelles de façon à ce que le tissage se fasse dans le sens le moins étirable. Du coup, peut-être que je n'utiliserai pas des manches (toujours très étirables en largeur) mais le corps du T-Shirt, cousu à la dimension souhaitée. A voir !

Mon arsenal au bord de l'évier :

Tawa8

Pour compléter ça, je suis assez tentée de remplacer maintenant mon produit vaisselle par le "cake vaisselle" vu sur le blog de sha-ne-no. Quelqu'un connait-il et peut-il me donner son avis ?

Posté par Adamsfamily à 14:30 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,