Je m'aperçois que cela fait un moment que je n'ai pas publié d'article. Pour écrire un article, il y faut un minimum de substance, ou une anecdote un chouïa accrocheuse. Mais là, rien en octobre. Même Murphy semble hiberner, c'est fou, c'est beaucoup trop tôt (y'a plus d'climat ma brave dame). Je pense toutefois retrouver bientôt un peu d'inspiration, ne serait-ce que pour partager avec vous nos dernières vacances de la Toussaint à Biarritz, ou encore la semaine qui s'annonce, et alors là, je crois qu'on a un peu forcé le cumul :

- retour de vacances et reprise du boulot/collège/lycée/prépa,

- reprise de ces incontournables rendez-vous médicaux dont je vous parlais plus bas,

- préparation du week-end prochain où nous serons 17 à la maison et où entre copains nous cumulerons anniversaire du grand (encore !), raid vélo, bonnes bouffes et lancement de fusées si le temps s'y prête.

Et avec tout ça, il se trouve, mais alors on va dire de façon totalement fortuite, que c'est la semaine choisie pour changer nos fenêtres. Toutes. 20. Donc pas de femme de ménage (je lui évite une crise d'apoplexie, la pauvre. Ou une tentative de suicide par pulvérisation nasale de vinaigre blanc). Mais quand-même, on est 17 ce week-end (vous la sentez, là, la légère hystérie qui pointe dans ma voix ?).

Bref, quand on imagine qu'il va falloir que je cuisine pour 17 (moi ! rendez-vous compte ! (Hystérie !)), on ne peut que parier sur un retour d'un Murphy inventif et en grande forme.

Mais j'ai mis tous les atouts de mon côté. Ma copine Gwenaël, véritable sérum anti-Murphy, fait partie des convives.

chat_effrayé2

Gwenaël, AU SECOURS !